Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rock'n roll is here to stay

Chroniques sentimentalo-musicales

Rock'n roll is here to stay

David Bowie - Le son et l'image

David Bowie - Le son et l'image

En juin 1972, Bowie sortit l’album « The rise and fall of Ziggy Stardust and the spiders from Mars ». Il suivait deux opus excellents (“The man who sold the world” et “Hunky Dory”) qui cependant n’eurent qu’un succès modeste.

Deux mois avant la sortie de “The rise… », la chanson « Starman » sortait en 45 tours. Le 8 juillet, Bowie entrait enfin dans le Top 40 anglais.   

De 1964 à 2006, la BBC a diffusé hebdomadairement l’émission « Top of the Pops », au cours de laquelle se produisaient les artistes montants ou en vue du moment. Selon Dylan Jones (« David Bowie, a life »), TOTP était regardé dans les années 70 par 12 à 13 millions de téléspectateurs britanniques. Pour donner une idée, c’était quasiment le quart de la population du Royaume-Uni…

Après des mois de harcèlement de Tony De Fries (manager de Bowie) auprès de la BBC, Bowie et les Spiders furent programmés pour le 6 juillet 1972 à 19h30.

Bowie savait certainement que cette prestation était la porte d’entrée dans le monde des Stars. Il n’a pas déçu… Il y eut un avant et un après cette émission. Le rock’n roll n’était plus réduit au son : l’image et toutes les provocations gestuelles et vestimentaires qui vont avec l’accompagnaient. Le témoignage de l’artiste Tracey Emin est éloquent : « Ziggy Stardust était d’une incroyable crédibilité, rien ne semblait surjoué. Il réussissait l’exploit de n’avoir rien de ridicule en s’habillant de la plus excentrique des manières. Il y parvenait grâce à sa sincérité ».

Dans le cadre de ce show, ce n’est pas la musique qui fait la différence, bien que « Starman » soit une superbe chanson. L’enregistrement en play-back n’arrange pas les choses… La rupture vient des costumes et de la prestation scénique. Dylan Jones résume cela admirablement en quelques mots : « … La décennie est passée du noir et blanc à la couleur du jour au lendemain ».

On doit aussi avoir à l’esprit qu’en 1972, le rapport à l’image était différent, du fait de sa rareté : une fois l’émission diffusée, il n’était plus possible de la revoir : il n’y avait ni magnétoscopes, ni Internet. À se demander comment faisaient les gens pour vivre… Davis Hepworth, journaliste au « Guardian », décrit très bien la situation : « [à cette époque], vous ne pouviez revoir les diffusions. Vous ne pouviez qu’en garder le souvenir dans les archives de votre mémoire. Les gens regardaient goulûment, pensant que c’était leur seule chance.”

Le TOTP en question est ici :

https://www.youtube.com/watch?v=iWLRrQmSSMA

 

On va laisser à Davis Hepworth le soin de conclure :

“The moment he pointed down the camera during his appearance on the BBC in July 1972 was also the precise moment that Bowie became a major star”

Bowie devint une star majeure au moment précis où il pointa du doigt la caméra pendant sa prestation à la BBC en juillet 1972.

David Bowie - Le son et l'image

… Et vous ne me ferez pas croire que ce geste était improvisé.

 

Sérézin, le 10 janvier 2020.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article